FAQ

Qui accueillons-nous à l’église Saint-Georges ?

Nous sommes une communauté qui n’exclut personne. Nous accueillons tout le monde, qu’ils soient chrétiens ou pas — des gens de tous les âges, provenant de différents milieux culturels et de toutes les orientations sexuelles. Les enfants sont les bienvenus à tous nos services et à notre école du dimanche, à 10 h 30. Nous encourageons particulièrement toutes les personnes qui se joignent à nous à s’impliquer dans les nombreuses initiatives de sensibilisation de notre église.

Qu’en est-il de l’accessibilité à l’église ?

Nous travaillons à rendre notre communauté aussi accessible que possible. L’arrière de l’annexe de notre église, sur la rue Stanley, est accessible aux personnes en fauteuil roulant. Nous imprimons des bulletins en grands caractères pour les malvoyants.

Les plans de restauration et de développement de l’édifice prévoient d’améliorer l’accès pour les personnes handicapées, entre autres de meilleures rampes d’accès et balustrades, des toilettes accessibles aux personnes en fauteuil roulant, des tables à langer aussi bien dans les toilettes des hommes que dans celles des femmes, un éclairage et un système de son améliorés pour tous.

Comment puis-je soutenir le travail de l’église ?

Merci pour cette question. Un endroit comme l’église Saint-Georges ne peut pas fonctionner sans l’appui de bénévoles. Nous avons particulièrement besoin d’une aide expérimentée dans la cuisine, mais il existe également plusieurs autres possibilités. Si vous préférez faire un don, votre soutien financier est toujours apprécié.

Comment puis-je faire du bénévolat à l’église Saint-Georges ?

Pour vous inscrire comme bénévole à l’église Saint-Georges et prendre connaissance de nos besoins, venez nous visiter pour savoir de quelle façon vous pouvez le mieux nous aider ou contactez-nous à volunteering@st-georges.org.

Qu’est-ce qu’un Anglican ?

Une Anglicane est une personne qui embrasse la Communion anglicane comme foyer spirituel (voir ce qu’est la Communion anglicane ci-dessous).

Est-ce que l’église anglicane est protestante ?

L’anglicanisme est souvent appelé le « via media » ou « juste milieu » entre le catholicisme et le protestantisme. La plupart des confessions protestantes ont vraiment dû protester ou même se rebeller contre l’église catholique dans le but de s’en séparer. En tant qu’anglicans, nous croyons en l’unique, sainte, catholique et apostolique Église fondée par Jésus-Christ — mais qui a pris d’innombrables expressions culturelles et liturgiques différentes. Nous croyons que nos évêques sont les successeurs des apôtres du Christ, nous permettant de rester en contact avec ces premiers témoins visuels de la présence de Dieu parmi nous. Contrairement à l’église catholique romaine qui a un pape, nous faisons partie d’une Communion, qui est composée de trente-huit instances autonomes.

Qu’est-ce que la Communion anglicane ?

La Communion anglicane est une instance mondiale d’anglicans qui compte présentement près de 70 millions de fidèles regroupés au sein de 38 églises autonomes dans 164 pays. Parmi les évêques à travers le monde, la « primauté d’honneur » est accordée à l’archevêque de Canterbury, le dirigeant de l’Église d’Angleterre. Il préside la conférence de Lambeth — une réunion qui se tient environ une fois par décennie et qui rassemble tous les évêques de la Communion anglicane — de même que la rencontre triennale du Conseil consultatif anglican — qui rassemble les évêques, le clergé et les laïcs anglicans provenant de toute la Communion.

Quel est le symbolisme du drapeau de l’Église anglicane du Canada ?

La croix rouge sur fond blanc est le symbole de Saint-Georges, le saint patron de l’Angleterre. La croix de Saint-Georges est largement associée avec l’Église d’Angleterre, l’église mère de l’Église anglicane du Canada. Les quatre feuilles d’érable symbolisent les quatre provinces ecclésiastiques. Elles sont vertes pour souligner « une église et une nation jeunes et vigoureuses ».

Qui est Saint-Georges ?

Saint-Georges est le protecteur des femmes et un modèle de chevalerie. Son existence est toutefois contestée. Une tradition conservée dans La Légende dorée affirme qu’il a été, vers la fin du troisième siècle, un centurion romain de Cappadocia, en Asie Mineure, un chrétien au service d’un empereur païen. En voyageant en Lybie, il a trouvé les habitants de la ville de Silène (dans d’autres versions, on parle de Beyrouth du Levant) vivant dans la terreur à cause d’un dragon qui avait mangé leurs moutons et ne pouvait être apaisé que par le sacrifice quotidien d’une vierge.Saint-Georges est le protecteur des femmes et un modèle de chevalerie. Son existence est toutefois contestée. Une tradition conservée dans La Légende dorée affirme qu’il a été, vers la fin du troisième siècle, un centurion romain de Cappadocia, en Asie Mineure, un chrétien au service d’un empereur païen. En voyageant en Lybie, il a trouvé les habitants de la ville de Silène (dans d’autres versions, on parle de Beyrouth du Levant) vivant dans la terreur à cause d’un dragon qui avait mangé leurs moutons et ne pouvait être apaisé que par le sacrifice quotidien d’une vierge.

Cleolinda, la fille du roi, d’une grande beauté, attendait son tour pour être la prochaine victime du dragon. Elle était habillée comme une future mariée et se tenait à l’entrée de la cave du dragon, près de la mer. Georges a monté sur son cheval blanc, a vaincu le dragon, l’a attaché avec la ceinture de la princesse et a dit à cette dernière de le ramener dans la ville. Le roi et les 15 000 habitants furent ébahis par cette délivrance miraculeuse et furent d’accord pour devenir chrétiens. Georges tua ensuite le dragon, puis se rendit en Palestine où il refusa de reconnaître la divinité de l’empereur Dioclétien. Il fut traîné sur la voie publique par des chevaux sauvages, puis brûlé et finalement décapité.

Saint-Georges est le patron de Venise, de Gênes, du Portugal, de la Catalogne et de la Grèce. Il a remplacé Saint-Édouard le Confesseur comme saint patron de l’Angleterre en 1222 après les croisades, lorsqu’il est apparu à Richard Cœur de Lion avant le siège d’Antioche et qu’il lui a promis la victoire. Le cri « Saint-Georges pour l’Angleterre » s’est également révélé efficace en permettant à Édouard III (1327-1377) de battre les Français. Sa croix rouge représente l’Angleterre sur le drapeau du Royaume-Uni et le jours de son anniversaire, le 23 avril, est la fête nationale anglaise. Le canal Saint-Georges (ou mer d’Irlande) porte ce nom parce qu’on dit qu’il a visité l’Angleterre en prenant ce chemin. En tant que patron de l’ordre de la Jarretière, il est parfois représenté dans les robes de cet ordre. L’église où on retrouve les bannières des membres de l’ordre de la Jarretière, la chapelle Saint-Georges, à Windsor, lui est dédiée. Saint-Georges est l’un des quatorze saint auxiliaires, un groupe de saints considérés comme particulièrement sensibles aux prières demandant de l’aide pour le rétablissement d’une maladie ou pour une mort paisible. 

L’information contenue dans cette page émane du Conseil du patrimoine religieux.